Saint-Marcellin Autrement

Groupe d'opposition pour les uns, minorité pour les autres nous sommes avant tout des Saint-Marcellinois souhaitant construire pour vous et avec vous Saint-Marcellin Autrement

samedi 17 juin 2017

Conseil municipal du 14/06/2017

Depuis plusieurs mois maintenant, nous vous livrons sur cette page les différentes positions que nous avons pris lors des conseils municipaux.

Plus de 2 mois se sont écoulés depuis le dernier conseil municipal, aussi nous aurions pu penser que celui du 14 Juin aurait été riche en délibérations … ce fut loin d’être le cas.

Nous avons validé les 15 points appelants un vote.

Valider ne veut pas dire blanc-seing, vous pouvez retrouver sur le fichier audio, qui sera mis en ligne sur le site de la ville, l’ensemble de nos interrogations.

L’actualité municipale du moment est surtout liée aux mouvements internes. En effet, une nouvelle démission, en date du 30 mai, permet d’imaginer l’état d’esprit d’une partie des élus de la majorité.

Le point d’orgue fût le point 18 qui consistait à évincer la 3eme adjointe.

Pour sa 4ème mandature, c’est la première fois pour notre Maire que toute sa liste est épuisée à mi-mandat.

Ce n’est pas critiquer que de dire que cette mandature est donc « inédite ».

Revenons sur la surprise qui nous était concoctée ce soir là.

Alors que la décision était de limoger l’élue en charge du social pour « différence de vision », celle-ci, après présentation de sa déchéance par le Maire, annonça à haute voix  sa démission ainsi que les raisons qui l’avait poussé à prendre cette décision puis interpella le maire sur plusieurs points celui-ci refusa de répondre et pour seul argument lança un : « Je n'ai pas à me justifier »
Certaines indiscrétions permettent pourtant d'affirmer que des tractations voire du marchandage pour garder l’adjointe démissionnée en lui offrant des postes moins en vue n'ont pas abouti.

Nous saluons le positionnement de Mme Thaon qui a eu le courage de conserver son identité et son intégrité. Face à un édile qui ne supporte ni la critique ni le débat, il n’a sûrement pas été facile pour elle de gérer cette démission.
Rappelons ici que le slogan de campagne, répété à qui veut l’entendre, « Réunir-Protéger-Construire » apparaît bien comme un leurre et n’a été fabriqué que pour une  communication politique sans autre arrière-pensée que de conserver son statut de maire … ce débarquement en est la preuve irréfutable.

Le résultat des votes concernant l'approbation de l’expulsion de la 3eme adjointe montre bien que la cohésion de cette majorité est fragilisée  car seulement 18 conseillers sur 29 ont voté « pour », même si nous trouvons que cela est encore trop, cela montre bien que des tensions circulent dans la majorité.
Le dernier conseiller municipal possible de la liste majoritaire devrait rentrer lors d'un prochain conseil, si d’autres évictions avaient lieu aucun remplacement ne sera donc possible.

Et maintenant, A qui le tour ?


En complément, à noter que depuis peu les décisions municipales (DM) prises par le Maire, sont annexées au procès-verbal. Ces décisions prises, dans le cadre d'une délégation voté par le CM, sont parfaitement légales et engagent la ville sur différents sujets.

mardi 6 juin 2017

Revitalisation du Centre Bourg





Le 31 mai dernier était organisée la présentation de la première partie de l'opération « Centre Bourg ».

Le nouveau plan de circulation sur le secteur du champ de Mars et de l'avenue du collège en était l’objet.

Le peu de participants (environ 40 personnes si on exclut les élus et les salariés des services techniques) est, sûrement, à mettre à l'actif d'une communication tardive. Seul le quotidien « Dauphiné Libéré » a communiqué le matin même sur la tenue de cette réunion dite publique.

Même si le projet présenté n'a pas suscité de rejet formel, il faut toutefois noter que ce qui devait être une simple réunion d'information est vite devenu une réunion d'échange forçant de fait la majorité municipale à subir, à contre cœur, la démocratie participative en direct.

Nous sommes forcés de constater que les commerçants du champ de Mars n'ont pas été consultés, que les élus de l'opposition non plus, mais plus curieux, que certains élus de la majorité municipale ont même posé des questions « embarrassantes » qui auraient mérité d'être évoqué en réunion préparatoire à cette assemblée.

Pour autant certaines propositions ont été faites sur le vif mais cela ne pourrait en aucun cas remplacer un véritable groupe de travail que ce projet mérite.

Ce projet devait débuter mi-juin, mais face aux questions restées sans réponses, M. le Maire a évoqué le report pour mi-juillet, le temps d'analyser les propositions faites lors de cette soirée.

Pour notre part, le couperet ne saurait venir de la seule majorité municipale, il est indispensable de dialoguer en amont …..Avec tous !

Il nous semble urgent de mettre, au centre des débats, une véritable démocratie participative pour l'avenir de notre centre ville.

dimanche 4 juin 2017

Trait d'union juin 2017



Plutôt que de se concentrer sur ses promesses de campagne, nous assistons à la pantomime de Mr le Maire qui veut imposer sa ligne politique pour les 3 prochaines années.
Pour cela, la dissolution forcée de St Marcellin Animation, le retrait de délégation à la 3ème adjointe et la mise sous tutelle du CCAS au travers du DGS de la ville, le projet de cession de notre régie d'énergie…autant d’actions qui montrent que celui-ci entend garder le contrôle en ignorant toutes formes de démocratie participative et pourtant, depuis 1995, c’est la 1ere fois que 5 de ses conseillers s’abstiennent sur une de ses propositions.
Quelle pourrait être la finalité de cette omnipotence?
Des actions festives et sociales organisées dans le but de promouvoir son action et son image, par exemple.
Nous assistons donc à une concentration inique du pouvoir, mais pour cela il faut tout de même trouver des financements ?
Le transfert du Diapason, de l'école de musique à la ComCom, la cession de la régie sont des pistes potentielles auxquelles s'ajoute, cette année, la baisse inédite de 11% des subventions aux associations.
Pour notre groupe, l'objectif est simple: établir des passerelles entre les quartiers, y installer des aires de détente pour tous, redonner l'envie de venir au centre-ville, faire du Diapason un lieu d'animation pour tous…

En un mot, œuvrer pour tous et non pour un avenir personnel.